Loading...

Tuesday, December 25, 2007

Deux ex séquestrés à Tindouf dénoncent les menaces du ''Polisario''(25/12/2007)

Deux citoyens qui viennent de fuire les camps de Tindouf pour regagner la mère patrie ont dénoncé les menaces que le "polisario" ne cesse de proférer.
Deux citoyens qui viennent de fuire les camps de Tindouf pour regagner la mère patrie ont dénoncé les menaces que le "polisario" ne cesse de proférer.Said Hammou Ould Alioua et Mohamed M'barek Ould El-Kouri, qui ont récemment regagné la mère patrie en réponse à l'appel royal "La Patrie est clémente et miséricordieuse", ont affirmé, dans des déclarations à la MAP, que "la bande qui sévit à la direction du +polisario+ s'est rabattue ces derniers temps, particulièrement depuis l'adhésion de la plupart des Sahraouis à la proposition Royale accordant un statut d'autonomie aux provinces du sud, sur une politique de fuite en avant et d'amplification des slogans pour empêcher ou entraver toute solution à la question du Sahara marocain, dans le but de maintenir la situation au statu quo et continuer à profiter des dons et aides que fournissent les organisations humanitaires internationales" aux populations des camps.Ould Alioua, qui a passé 27 ans en détention, et Ould El-Kouri, né en 1986 à Tindouf, ont souligné que la direction du +polisario+, dont les décisions ne bénéficient plus de l'adhésion du peuple, cherche à "jeter les Sahraouis marocains dans une guerre par procuration" maintenant que cette direction ne détient pas le pouvoir de décision en la matière et qu'elle demeure "incapable de poursuivre les négociations sur une solution politique conformément aux résolutions de l'ONU".
MAP-25/12/2007.

No comments: