Loading...

Sunday, July 06, 2008

Observateur à l’internationale socialiste, le Polisario va lancer sa chaîne satellitaire

Le soutien apporté par les Partis socialistes européens pour la récente admission du Front Polisario comme membre observateur à l’Internationale socialiste et le lancement prochain d’une chaîne de télévision sahraouie par satellite inquiètent sérieusement les responsables marocains.
L’entrée à titre d’observateur à l’Internationale socialiste du Front Polisario constitue un coup dur pour la diplomatie marocaine, qui ne s’attendait guère à ce retour en force sur la scène internationale. Il faut dire que la déception était réelle, car à Rabat, on ne s’attendait point au soutien des Partis socialistes européens au parti politique sahraoui et fer de lance de la lutte de libération de son peuple. Depuis le départ d’Abderrahmane El-Youssoufi de la tête de l’USFP, la position de ce dernier au sein de l’Internationale socialiste s’est affaiblie, ce qui expliquerait cette admission du Front Polisario. Celle-ci est considérée comme un souffle nouveau au combat du peuple sahraoui et un revers pour la diplomatie marocaine. C’est l’avis du représentant membre du secrétariat national du Polisario et ministre chargé de l’Europe, Mohamed Sidati. Il a affirmé que la résolution adoptée à l’unanimité par l’internationale socialiste lors de son 32e congrès à Athènes, malgré la présence de Mohamed El-Yaghzi, le secrétaire général de l’Union socialistes des forces Populaires (USFP), “renforcera la lutte du peuple sahraoui pour la liberté et l’indépendance”. Ce retour en force représente un camouflet pour la diplomatie de Mohammed VI, qui pensait avoir remporté la bataille après la prise de position en sa faveur de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU lors de la dernière réunion du Conseil de sécurité consacrée au conflit. Les dirigeants sahraouis comptent fructifier ce succès diplomatique à travers le lancement d’une chaîne de télévision satellitaire destinée pour le Maghreb et l’Europe. Le directeur de cette chaîne, Mohamed Labiedh, a indiqué dans des déclarations au journal espagnol, la Vanguardia, qu’aucun pays ne finançait ce projet. Selon lui, “la société civile espagnole est le véritable bailleur de fonds à travers les associations des amis du Sahara occidental à Séville et au Pays basque espagnol, ainsi qu’avec le concours de la troisième chaîne de télévision catalane”.L’objectif de cette chaîne est de constituer un lien avec les habitants du Sahara occidental, ce qui permettra au Front Polisario de raffermir avec eux ses liens. Il va sans dire que cette initiative est très mal vue du côté de Rabat, non pas parce que cette chaîne va concurrencer la chaîne marocaine, créée spécialement par le palais royal il y a trois années pour ces territoires, mais de peur qu’elle devienne un outil pour coordonner les manifestations politiques hostiles au Maroc dans les grandes villes sahraouies, telles que El-Ayoune, Dakhla, et Smara.
K. ABDELKAMEL LA LIBERTE 06/07/2008.

No comments: