Loading...

Thursday, July 10, 2008

Les trafics à la frontière entre l’Algérie et le Maroc inquiètent Abdelaziz Belkhadem qui en appelle à la population pour agir

Le FLN estime que la lutte contre le trafic aux frontières entre l’Algérie et le Maroc passe par la mobilisation des populations. Abdelaziz Belkhadem, le SG de l’instance exécutive du FLN, a appelé dans une rencontre avec les élus APC et APW de son parti, situées aux frontières de « faire participer les populations et de les impliquer dans la lutte contre les formes de contrebande touchant les produits alimentaires soutenus par l’Etat et dont une importante quantité est commercialisée outre frontières ». « En revanche notre pays reçoit drogue, alcools et produits contrefaits dangereux pour la santé de la population et nuisible à l’économie du pays », ajoute le SG du FLN qui a alerté contre les dangers et les conséquences de cette situation. Belkhadem indiquera que l’Algérie, de pays de transit est devenue, en un laps de temps, un pays consommateur de drogue. « La drogue qui détruit nos jeunes provient des frontières » et la contrebande « saigne nos richesses et les produits que nous soutenons pour notre peuple mais qui profitent indûment à d’autres ».
« Le fléau de l’émigration clandestine, à bord d’embarcations de la mort, est une autre forme d’hémorragie pour notre jeunesse », a indiqué le SG du FLN qui l’a qualifié de « pratique mafieuse et criminelle, interne et externe ». Le SG du FLN dira qu’il est encore temps de lutter contre ces formes de trafics autant qu’il urge de lutter contre des phénomènes nouveaux qui mettent en péril la vie de milliers de jeunes. Belkhadem a imputé la propagation de ces fléaux aux répercussions générées par la tragédie nationale « qui ont provoqué, a-t-il dit, de profondes et douloureuses fissures et déstabilisé la société aux plans matériel et moral ». Pendant cette journée d’information sur le thème : « Développement des collectivités frontalières », les élus représentant ces communes feront des suggestions et proposeront des formules pour associer les populations locales et les « impliquer pour protéger les frontières d’infiltrations depuis le Maroc des produits étrangers en Algérie et vice versa », a indiqué dans un point de presse le chef du groupe parlementaire du FLN Layachi Daâdouaâ.
Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com D’après le Quotidien d’Oran.jeudi 10 juillet 2008
Et le polisario que vous soutenez et qui menace le Maroc hein?
الله ينعل الي ما يحشم

No comments: