Loading...

Thursday, July 10, 2008

Encore une provocation de plus, Abdelaziz Belkhadem estime que le Maroc ne fait pas assez pour freiner le trafic de drogue et d’armes à la frontière

Lors d’une conférence nationale qui a réuni les élus locaux de toutes les APC frontalières que dirige le vieux parti, Abdelaziz Belkhadem a incité les présidents des APC et des APW présents à une mobilisation sans faille, qui passe par une implication effective des masses populaires pour endiguer les fléaux sociaux causés par la contrebande et le trafic de drogue notamment au niveau de la frontière entre l’Algérie et le Maroc. Des fléaux qui ont, selon ses dires, aggravé la perte de repères chez la jeunesse algérienne après avoir eu à subir « les affres de la tragédie nationale ». Dans son discours sévissant, le SG du FLN avait abordé des questions d’actualité tels le 46e anniversaire de l’indépendance, la réconciliation nationale ainsi que la jeunesse. « Les fléaux sociaux que connaît notre société aujourd’hui proviennent des frontières qui représentent des dangers qui menacent la sécurité, la stabilité et l’économie de notre pays et les valeurs morales de notre société », a averti M. Belkhadem. « Des populations de pays frères (notamment le Maroc) profitent de nos richesses et marchandises au moyen de la contrebande », a-t-il dénoncé. S’adressant aux élus locaux, Belkhadem les a exhortés à « redoubler d’efforts en collaboration avec les services concernés et de la population pour protéger les frontières de l’Algérie.
Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com D’après le Jeune Indépendant
jeudi 10 juillet 2008

No comments: