Loading...

Thursday, July 24, 2008

ALGERIE: Un kamikaze à moto fonce sur un convoi de l'ANP, 13 militaires blessés.C’est le premier attentat kamikaze à être perpétré à bord d’une moto.

Le terrorisme a encore frappé hier, à Lakhdaria, une localité située à 43 km au nord-ouest de la wilaya de Bouira. Très tôt dans la matinée d’hier, la ville a été secouée par une puissante déflagration qui a fait sortir toute la région de son calme matinal. Un convoi militaire a été pris pour cible par un kamikaze, hier, vers les coups de 6h 30 du matin, à la sortie est de Lakhdaria.Des sources rencontrées sur les lieux de l’attentat, ont avancé un bilan de 13 militaires blessés et aucun mort n’a été déploré. Quelques cas de blessés graves ont été évacués, sur le champ, vers un hôpital militaire à Bordj Menaïel, dans la wilaya de Boumerdès.L’attaque terroriste, selon les blessés, a été perpétrée par un kamikaze qui roulait à moto, armé d’une ceinture explosive, en direction d’un camion militaire faisant partie du convoi qui venait de quitter leur caserne, laquelle, se trouvait au lieudit Zbarboura, environ à un kilomètre du lieu de l’attentat. Le kamikaze a été complètement déchiqueté par l’explosion. Les services de sécurité qui ont établi un périmètre de sécurité à l’endroit de l’attentat, ont réussi aussi à déjouer un autre attentat: une bombe qu’ils ont fait exploser par la suite. A notre arrivée sur les lieux, les traces de l’attentat ont été effacées, mais quelques lambeaux de chair, et les débris de la moto restaient encore sur les lieux de la déflagration.Le recours aux motos pour des attaques kamikazes est une nouvelle forme de violence importée directement du Pakistan.Ce genre d’action terroriste a été utilisé pour la première fois au Pakistan, et même en Afghanistan. Selon des spécialistes, ce sont les talibans qui ont introduit cette idée et le dernier attentat au Pakistan, opéré avec cette méthode, a fait des dizaines de morts et de blessés.Ainsi, après les véhicules piégés, l’usage de ceintures explosives comme cela s’est produit à Batna le 6 septembre 2007 contre le président de la République, semble constituer le nouveau type d’action pour semer la mort. Cette nouvelle méthode renseigne également sur l’étau qui s’est resserré autour des sanguinaires puisque les véhicules font l’objet d’intenses enquêtes. Cherchant désespérément une issue pour faire parler de lui, le Gspc ne recule devant rien. Cette région de Lakhdaria est connue pour être le théâtre des attentats terroristes. Il y a une année, le 11 juillet 2007, un attentat kamikaze a ciblé la caserne de Zbarboura et 8 militaires y ont trouvé la mort. D’autres attentats à la bombe ont été perpétrés dans cet endroit, mais sans faire de grands dégâts. Ainsi, après une accalmie de plus d’un mois, soit la dernière attaque suicide qui a visé la Garde républicaine à l’est d’Alger et qui a fait 3 morts, la terreur terroriste revient cette fois-ci avec un nouveau mode, celui d’utiliser des motos dans des attentats kamikazes. Ce dernier attentat, c’est le premier du genre à être perpétré à bord d’une moto. L’auteur n’a pas encore été identifié, ni la revendication de l’attentat.Cette partie du nord-ouest de la wilaya de Bouira, à savoir les daïras de Kadiria et Lakhdaria, semble renouer avec le cycle des attentats terroristes.La situation sécuritaire est toujours des plus tendues. L’attentat qui a eu lieu hier, intervient au moment où la wilaya de Bouira s’apprête à accueillir le Président de la République, dont la visite est annoncée pour la semaine prochaine et qui inaugurera plusieurs réalisations.
Ali CHERARAK - L'EXPRESSION 24/07/2008

No comments: