Loading...

Wednesday, January 27, 2010

L'Algérie ne peut "sous-traiter" au "Polisario" la question des droits de l'Homme à Tindouf, insiste HRW

Le respect des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf incombe à l'Algérie qui ne peut "sous-traiter" cette question au "Polisario", a réaffirmé mercredi l'organisation internationale de défense des droits de l'Homme, "Human Rights Watch" (HRW).

"Le respect des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf est de la responsabilité de l'Algérie", a déclaré M. Eric Goldstein, directeur adjoint, chargé de la division Moyen Orient et Afrique du Nord à HWR.

"L'Algérie ne peut pas sous-traiter au Polisario la question des droits de l'Homme dans les campements de Tindouf ", situés sur son territoire, a-t-il insisté lors de la présentation à Rabat du rapport annuel de l'ONG sur les droits de l'Homme dans le monde.

Il a précisé que HWR a attiré récemment l'attention de l'ambassadeur d'Algérie à Washington sur la responsabilité de son pays au sujet du respect des droits de l'Homme sur l'ensemble de son territoire, y compris à Tindouf.

M. Goldstein a annoncé que HWR compte effectuer cette année une autre mission d'enquête sur la situation des droits de l'Homme à Tindouf, après celle menée en 2008.

"C'est très important parce que nous savons qu'il n'y a pas d'ONG à Tindouf" qui peuvent alerter sur la situation des droits de l'Homme sur place, a-t-il expliqué.

No comments: