Loading...

Monday, May 07, 2007

Trop de voleurs en Algérie

Des commerçants qui se liguent pour lutter contre les vols dont sont victimes les citoyens. Le fait mérite d’être relevé.
A la rue Ahmed-Bouzrina, en haut de la place des Martyrs, plusieurs propriétaires de magasins en collaboration avec…les vendeurs à la sauvette guettent le moindre agissement douteux de ceux qui viennent commettre des larcins contre leurs clients. Sous les arcades de cette célèbre rue marchande, six jeunes hommes installés de part et d’autre de la chaussée épient incognito d’éventuels comportements suspects. Ils sont là dès la matinée. Ce sont des commerçants. Leur seule mission : prendre en flagrant délit celle ou celui qui osera s’en prendre aux acheteurs dont la majorité sont des femmes. C’est que la forte concentration de la clientèle féminine et l’importance de la population qui transite quotidiennement par cette longue perspective attirent bon nombre de voleurs au grand dam des marchands. Ici, le vol à la sauvette était monnaie courante. Les pick-pockets dont l’âge varie entre 13 et 38 ans, n’hésitaient pas à délester en plein jour les ménagères de leurs argents, bijoux ou sacs à main. " La victime est littéralement happée par les voleurs qui agissent généralement par groupe de trois à quatre personnes", explique Mohamed, vendeur de couvertures au niveau de la rue Bouzrina. Le choix de cette rue n’est pas fortuit. La majorité des clientes viennent, en effet, avec des porte-monnaie bien garnis pour faire emplette dans des boutiques spécialisées notamment dans les habits de mariées. Autour de cette clientèle rôdent des jeunes délinquants. "Ils sont issus d’Alger alors que d’autres viennent des Eucalyptus, Baraki et d’El Harrach", indique Mohamed. Les vols sont commis les après-midis au moment des grandes affluences. Depuis le seuil de son magasin, Mohamed montre du doigt les axes empruntés par les voleurs lorsqu’ils prennent la fuite après leur délit. "Ils descendent soit vers la basse Casbah ou se glissent dans les ruelles enchevêtrés", explique le vendeur.
«LES VOLS ONT FAILLI NOUS RUINER»
Sur la question relative aux vols, fier de lui, Merzak, commerçant en articles ménagers, est catégorique : "Personne n’osera s’attaquer à mes clientes. Nous nous sommes organisés pour mettre fin à ce fléau qui a failli nous ruiner". "A cause de ces agissements, certains vendeurs ont frôlé la faillite. Nous nous devons d’assurer quiétude à nos clients", affirme-t-il. Tout en rendant la monnaie à une dame qui venait d’acheter un mixeur, il raconte une anecdote. "Il y a environ quatre mois, une dame accompagnée de sa fille s’est faite agresser. Le voleur l’a délestée de son portable.Avant même qu’elles ne crient au secours, un collègue, installé de l’autre côté du trottoir, a rattrapé le voleur. Il lui a ensuite affligé une raclée qu’il ne sera pas près d’oublier. Evidemment, le portable a été récupéré ".Autre histoire. Rafik, 19 ans, vendeur à la sauvette, a remarqué un jeune homme qui poursuivait discrètement une fille. Celle-ci portait un bracelet en or à la main. Alors qu’il tentait de le lui arracher, deux vendeurs l’ont empoigné. Cette vigilance a déjà porté ses fruits. Les ménagères semblent depuis cette mobilisation plus tranquilles. "Elle peuvent désormais répondre à leurs appels téléphoniques sans se cacher et même garder leurs porte-monnaie à la main", affirme un autre vendeur tout en rappelant que l’union fait la force. Celui-ci ne cachera pas son espoir de voir cette méthode se généraliser au niveau des différents marchés. Du côté des services de sécurité, un officier de police du commissariat de la rue Bouzrina se félicite de cette décision en soulignant que l’appui des citoyens est impératif. "Grâce aux vendeurs installés au niveau de Bouzrina, nous avons pu arrêter plusieurs voleurs", affirme-t-il, précisant que le nombre de plaintes a nettement "diminué depuis que les vendeurs ont pris cette initiative".
HORIZONS ,Rym H.07/05/2007

1 comment:

Anonymous said...

Vous êtes atteint d'une grave maladie appellée l'algero-phobie allez vous faire foutre votre blog dans quelques jours vous le reverez plus.