Loading...

Sunday, May 06, 2007

L'Algérie doit comprendre qu'elle devrait jouer au Maghreb un rôle de coopération et non d'hégémonie (Washington Times)

L'Algérie doit comprendre qu'elle devrait jouer au Maghreb un rôle de coopération et non d'hégémonie, a souligné samedi le Washington Times dans son principal éditorial intitulé "amélioration des perspectives au Sahara Occidental".
Commentant l'initiative du Maroc d'accorder un statut d'autonomie au Sahara et la résolution du Conseil de Sécurité qui a marqué "un autre pas en avant vers le règlement du conflit", l'éditorialiste souligne qu'avec des efforts continus, combinés à une pression internationale sur le "Polisario" et sur ceux qui le soutiennent en Algérie, ce conflit peut être résolu, ouvrant la voie au développement de l'ensemble du Maghreb.
L'initiative d'autonomie présentée par le Maroc constitue "un point de départ pour les négociations", affirme le journal, rappelant que l'initiative marocaine a été saluée et soutenue par l'administration Bush et un groupe de 172 membres du Congrès -un groupe bipartisan comprenant des membres du leadership du Congrès et de nombreux présidents de commissions- qui ont adressé une lettre au président George W. Bush saluant cette initiative comme étant "une opportunité novatrice" qui "fournit un cadre réaliste pour une solution politique négociée".
Relevant que le Conseil de Sécurité a appelé à des négociations directes entre les parties, "une démarche qui n'est pas intervenue en une décennie", l'éditorialiste du quotidien washingtonien souligne que le plan du Conseil de Sécurité a un "sens d'urgence" et invite le Secrétaire Général de l'Onu, M. Ban Ki-Moon, à lui soumettre un rapport sur le progrès des négociations dans deux mois.
Les enjeux pour la région du Maghreb sont très grands, fait remarquer l'éditorialiste, qui relève que la région, qui a des ressources et entretient des liens forts avec l'Europe et les Etats-Unis, doit se développer sur le plan économique mais ne peut prospérer qu'en tant que groupe.
L'éditorialiste, qui a souligné que le conflit du Sahara empêche l'unité de la région, estime que l'Europe et les Etats-Unis ont un intérêt direct à mettre fin à la stagnation économique de la région avant qu'elle ne devienne "un havre et un terreau fertile de recrutement pour les groupes terroristes en pleine croissance, dont l'un se fait appelé Branche d'Al Qaida au Maghreb islamique".
"Les efforts de l'administration (Bush) et le soutien du Congrès sont louables et les premiers pas vers le règlement du conflit ont été pris", poursuit le journal, relevant que "maintenant, le Polisario doit être convaincu que l'intérêt de la population Sahraouie est servi par la négociation d'un accord d'autonomie et que l'Algérie doit comprendre que son rôle au Maghreb devrait être celui de coopération et non d'hégémonie".
Washington-Post, 06/05/07

No comments: