Loading...

Friday, October 19, 2007

LECTURE ENTRE LES LIGNES DES MENSONGES DE AZIOUZ MOKHTARI REDIGE

Devant un parterre de plus de cinq cents invités (triés biensur par l'Ambassade d'Algérie), Mme Aminatou Haïder, militante "sahraouie" des droits de l’homme, a reçu le prestigieux (le mot est facillement utilisable par Aziouaz) prix “Solidar”… Cette distinction, le “Silver Rose”, un réseau d’alliances de 60 ONG et de 20 pays européens, est un acte symbolique fort, posé par les démocrates européens (ces démocrates européenns deviennent soudainement des dictateurs quand ils critiquent le régime algérien...c'est trés relatif tout ça ) pour marquer leur option en faveur de la “lutte pour la liberté et la dignité humaines ...Ce n'est pas mieux an Algérie..Lire le dérnier rapport de RSF) ”.… C’est l’association autrichienne “Folx Sylver-ONG” qui a posé la candidature de Aminatou Haïder.Lors du dîner-gala organisé au sein même du siège du Parlement européen (PE) à Bruxelles (Tout d'abord je tiens à signaler que le Parlement Européen n'a rien et vraiment rien organisé...ces bandes ont profité des locaux du P.E. pour faire passer des messages politiques.... et c'est biensur Harlem Désir qui est le parrain de cette opération) , A. Haïder, visiblement émue, a pris la parole pour se dire “honorée” par la distinction qui est “aussi et surtout celle des militants pacifiques sahraouis qui font face à une répression féroce exercée par les forces d’occupation marocaines dans un total black-out imposé par Rabat”. “Je veux, a déclaré, longuement ovationnée, Aminatou Haïder, dédier ce prix à mon peuple qui souffre, mon peuple qui lutte pour recouvrer sa liberté”. Et à la militante des droits de l’homme de rappeler la “brutalité” qui s’abat sur les Sahraouis et le “refus” des autorités coloniales marocaines de “permettre” aux ONG, aux journalistes, aux délégations parlementaires de différents pays, dont celle du Parlement européen, de visiter le Sahara occidental. “Pas plus tard que le 7 octobre en cours, informera-t-elle l’assistance, la police marocaine a empêché la tenue du congrès du “Codesa” (Collectif des défenseurs sahraouis des droits de l’homme) dont je suis membre et qui devait avoir lieu à Laâyoune”. “D’autres ONG sahraouies, dénoncera-t-elle, comme l’Association sahraouie des victimes de violations graves des droits humains (ASVDH) se voient régulièrement interdire par les autorités d’occupation toute activité”. Aminatou Haïder plaidera, ensuite devant les nombreux députés européens présents à la cérémonie ainsi que les représentants d’ONG, des ambassadeurs de plusieurs pays et les journalistes, la cause des “500 militants sahraouis disparus et dont on ignore le sort depuis 1976”. “En outre, ajoutera-t-elle, devant ce parterre ébahi, qu’à ce jour plus d’une cinquantaine de militants sahraouis croupissent dans les geôles des prisons marocaines au Sahara occidental dont la sinistre prison “Carcel Negra” (Prison noire, ndlr). Aminatou Haider terminera son intervention en soulignant que “la situation des droits de l’homme s’est gravement détériorée et je témoigne, ici devant vous, au sein de votre prestigieux Parlement que les populations sahraouies sont en détresse”. “Et j’en appelle, conclura-t-elle, à la protection de leurs droits élémentaires”. Pour rappel, relevons que Aminatou Haïder a profité de son séjour bruxellois pour effectuer un véritable marathon politique. Elle a été reçue la veille de la cérémonie par les groupes parlementaires européens alors qu’hier, elle était l’invitée de l’intergroupe “Paix pour le peuple sahraoui”, présidé par l’eurodéputée autrichienne Karin Scheele. Après Bruxelles, Aminatou Haïder se rendra à Vienne puis à Londres. Dans la capitale autrichienne, elle sera reçue par le président du Parlement et par le président de la République. Dans la capitale du Royaume-Uni, Aminatou Haïder participera, le 2 novembre prochain, aux manifestations des “communautés de Londres”, grandes cérémonies politiques et artistiques à la gloire de la multiculturalité et pour la défense des droits humains. Le séjour londonien de Haïder est managé par Amnesty International et par l’ONG “Sainte-Blast”. Un point de presse a été animé, hier, conjointement par Karin Scheele, présidente de l’intergroupe europarlementaire “Paix pour le peuple sahraoui” et Aminatou Haïder. Karin Scheele commencera, tout d’abord, par informer les journalistes de “la détermination du Parlement européen à maintenir la pression sur les autorités marocaines afin qu’elles acceptent que la délégation ad hoc puisse visiter, librement, le Sahara occidental”. Relevons, à ce niveau, qu’à plusieurs reprises et prétextant moult et une raisons, le Maroc a refusé — et refuse — toujours aux eurodéputés la visite de Laâyoune, de Dekhla et de tout le territoire sahraoui sous occupation. “Pour autant, estime Mme Karin Scheele, nous ne renoncerons pas. La constitution, la composante et les missions du comité ad hoc sont une décision du Parlement européen et, de ce fait, nous ne pouvons pas ne pas nous rendre au Sahara occidental. Nous maintiendrons la pression sur le Maroc”. Les autres lauréats des autres prix “Cylver Rose” sont “Plateforme de Mujeres Artistas contra la violencia de Genero”, “Parents Gircle” — familles Forum (PCFF) — Israël - Palestine. Le ministre fédéral allemand pour la Coopération au développement, M. Heidmerie Wiezcorek-Zeul a été primé pour l’ensemble de son œuvre. En plus des eurodéputés, plusieurs personnalités en vue étaient présentes lors de la cérémonie. Parmi elles, Borell Fontaines, ex-président du Parlement européen, Harlem Désir et un important panel d’ambassadeurs accrédités en Belgique ou au sein de l’UE. Le président du Parlement européen et Mohamed Sidati, ministre délégué, représentant le Polisario en Europe étaient, également, présents. Relevons que des démocrates et des militants marocains des droits de l’homme ont tenu à assister à la cérémonie et ont félicité Aminatou Haider pour son combat. Le représentant du parti d’opposition Ennahdj Eddimokrati (Voie démocratique) s’est dit “honoré” d’avoir été invité à “pareil événement”… Aujourd’hui, Aminatou Haïder est, déjà, à Vienne, alors que beaucoup parmi les invités d’avant-hier du Parlement européen se sont envolés vers Rome pour l’ouverture solennelle de la conférence mondiale des comités de soutien au peuple sahraoui “Ecoco”. Décidément, la question sahraouie est très présente en Europe.A. M. ...
WEBMASTER ECRIT
Je n'ai même pas voulu continuer à lire ce que ce soulard de AZIOUAZ écrit, juste faut signaler que Aziuouaz est arrivé en Belgique en 1995 comme réfugié politique soit disant, il avait entre temps volé la caisse de l'association des journalistes algériens...pour se retrouver à Bruxelles et continuer à collaborere avec le journal "le Soir d'Algérie" , il a toujours été au chômage (il reçoit une rente mensuelle de plus de 900€ de l'état belge et travaille en noir avec ce journal ...un jour il aura à faire au fisc belge pour le démasquer, il reçoit apparement une rente de la sécurité militaire algérienne pour continuer son militantisme anti-marocain

1 comment:

Anonymous said...

A L&H pauvre bougre, je me demande ou se situe ton problème avec l'Algerie? A moins que vous soyez un membre de Makhzen, j'aimerai bien que vous vous mettez à la place de cette dame, elle au moins a eu le courage de dire ce qu'elle en pense des services qui veulent lui dénier de rentrer chez elle, sur cette terre qui l'a vu naitre, la terre de ses ancetres, d'entamer une grève de la faim au risque de crever d'inanition. Est ce que vous aurez le courage de cette Nana, s'il vous arrive un jour que votre roi vous dénie le droit de rentrez chez vous ou vous expulse de chez vous? Je vous prie, ne prenez pas les autres pour des imbeciles, le ridicule ne tue pas! et laissez les autres pays tranquille, y compris vos voisins, et laissez cette dame rentrer chez ses deux enfants. Excusez moi j'ai envie de dégueuler. Et vous prétendez soutenir le peuple Palestinien à retourner vivre chez lui? - Trik ibnou Ziad