Loading...

Sunday, October 21, 2007

L'ASM dénonce l'interdiction de ses représentants de participer à une réunion à Rome sur le Sahara

L'Association le Sahara Marocain (ASM) a dénoncé l'interdiction faite, vendredi, à ses représentants de prendre part à une réunion à Rome sur le Sahara, à laquelle ils étaient invités.
Dans un communiqué transmis à MAP-Rome, l'Association précise que ses représentants aux travaux de la prétendue coordination européenne pour le soutien du "polisario" ont été l'objet d'actes de provocation de la part des séparatistes et ont été interdits de participer à cette rencontre.
L'ASM a vivement condamné ces pratiques anti-démocratiques et contraires à l'esprit de civilité, émanant d'individus qui se servent de la question sahraouie pour s'enrichir de manière illicite au détriment de milliers de Marocains séquestrés dans les camps de Tindouf, au sud de l'Algérie.
Le staff en charge de l'accueil des participants, ajoute le communiqué, a informé les représentants de l'ASM, sans fournir de justifications convaincantes, de l'annulation de leur participation alors que l'association affirme avoir bien enregistré ses représentants sur la liste des participants et s'être acquittée des droits de participation.
Face à cette situation, les membres de l'association se sont employés à expliquer aux organisateurs que leur participation est "une main tendue par l'association aux séparatistes du +polisario+, et un geste de fraternité et de soutien à caractère humanitaire ainsi qu'un appel au dialogue et à la compréhension, en dépit d'un immense décalage des points de vue sur le conflit articifiel du Sahara".
L'association a également exprimé son regret du fait que "l'un des cadres des séparatistes, le dénommé Abdessalam Omar, au lieu de saisir cette opportunité dans un esprit de civilité, s'en est pris à l'un des membres de l'ASM avant de faire appel aux services de sécurité".
Certains séparatistes, relève le communiqué, ont provoqué les membres de l'association et ont proféré des insultes et des menaces à leur endroit devant l'assistance, dans l'indifférence des éléments de la police en civil.
Ainsi, et afin d'éviter le piège qui leur est tendu et pour qu'ils ne soient pas qualifiés de provocateurs, les membres de l'ASM se sont retirés calmement donnant l'exemple dans le discernement et la maturité.
L'ASM indique avoir reçu, par la suite, un message électronique de l'association organisatrice de la réunion de Rome dans lequel celle-ci présente ses excuses à l'ASM et invite les membres de sa délégation à prendre part aux ateliers qu'elle a organisés dans un hôtel de la capitale italienne.
Mais, ajoute le communiqué, la délégation a été une fois encore grandement surprise lorsque ses membres se sont vus insultés et menacés, à leur arrivée sur le lieu de la réunion, par des séparatistes avant l'intervention de la police.
Rome, 21/10/07 -MAP

No comments: