Loading...

Friday, September 19, 2008

LA PROPAGANDE DE L'AGENCE DE PRESSE ALGERINNE SUR LE DOSSIER DU SAHARA MAROC...LISEZ CE QUI SUIT

BRUXELLES, 18 sept 2008 (APS = SPS) - Le Groupe interparlementaire informel Belge pour la Paix au Sahara occidental s'est réuni jeudi à Bruxelles (FAUX: il n'y avait aucun parlementaire présent sauf madame vienne qui n'a pas pris la parole, elle doit juste etre présente puisque la salle est reservée à son nom) pour évaluer la situation et pour fixer son agenda pour les actions qu'il compte mener à court terme en faveur de la cause des sahraouis.Les parlementaires (qui n'étaient pas présents), qui se sont réunis à la Maison des Parlementaires = mensonges , ont pris connaissance, à cette occasion, du contenu d'un rapport élaboré par une délégation belge (une délégation de chômeurs, de vieux et de paumés) qui s'est rendue en mai dernier dans les camps de réfugiés de sahraouis et dans lequel est présentée la situation administrative et politique du Sahara occidental, ainsi que la situation difficile dans laquelle vivent les populations sahraouis.Le rapporteur de cette délégation de Wallonie (région francophone belge), Lucien Belvaux, un syndicaliste de Charleroi (pensionné depuis des années), a affirmé, après avoir exposé le mode d'organisation administrative et politique du Sahara occidental, que ce pays doté d'institutions élues, fonctionnait de façon démocratique. Il a rappelé que dans la constitution de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD), il est précisé que le multipartisme sera la base du nouvel Etat que le Polisario veut, démocratique et favorable à l'économie de marché. La constitution affirme également l'égalité totale entre les hommes et les femmes, et ce, dans tous les domaines. Pour être élu ou électeur dans ce pays, il suffit d'avoir l'âge de 18 ans, sans distinction aucune, a-t-il ajouté.Pour justifier l'absence de partis dans la RASD, il a expliqué que compte tenu la situation présente, soit "l'occupation du territoire par une puissance coloniale", "les diverses sensibilités qui composent le Polisario ont décidé de mettre leurs différences en veilleuse et de créer une Union sacrée, face à l'ennemi". M. Belvaux a également insisté dans son rapport sur la totale indépendance de la justice dans la RASD. "Comme chez nous, la justice est totalement indépendante. La constitution confirme bien la séparation des pouvoirs ", a-t-il témoigné avant d'affirmer que les magistrats sont choisis pour leur indépendance, la qualité et le sérieux de leur formation. Ce sont en général des juristes diplômés de diverses universités étrangères, a-t-il . Il a constaté également la quasi absence de litiges, la criminalité étant inexistante dans ce pays .Par ailleurs, le rapporteur est très admiratif devant les réalisations de ce pays dans le domaine de l'enseignement et culturel en dépit du manque de moyens dont il dispose. "Il y a trente ans, quand les réfugiés sahraouis ont occupé le désert, 45 % de la population était scolarisé, aujourd'hui ce taux atteint plus de 95 %", a souligné M. Belvaux. Selon le rapport, la RASD est dotée également d'un centre culturel, d'une école de femmes et d'un centre artisanal.De son côté évoquant les difficultés dans lesquelles vivent les populations sahraouis, un autre membre de la délégation, Mme Thérèse Hublart (aussi une chômeuse de longue durée), a brossé un tableau alarmant de la situation alimentaire. "Il faut savoir que les hangars de stockage sont vides, il n'y a ni farine, ni lentilles, ni sucre, ni huile comme distribués, sous forme de paniers, régulièrement depuis 1985", a-t-elle déploré, (normal puisque le tout a été détourné par les mercenaires du polisario et des généraux algériens)
Elle a relevé l'insuffisance des quantités d'eau, les sahraouis sont ravitaillés en eau avec des citernes de 18000 litres pour 5 à 7000 personnes. Selon elle ces quantités sont insuffisantes car il faudrait 15 à 25 litres jour par personne, sans oublier qu'elle contient beaucoup de chlorure de sodium, d'iode et de fluor.Sur le plan sanitaire, elle estime que pour réduire le taux de mortalité et de morbidité il faut améliorer la qualité des services de soins de base et mettre en place une coordination sanitaire. "Des lacunes existent au niveau de la gestion des médicaments, de la santé scolaire et des équipements de laboratoire. Une malnutrition aiguë entraîne de l'anémie et des infections tandis qu'une malnutrition chronique amène un retard staturo-pondéral de deux ans chez les jeunes enfants du à la quasi absence de protéines animales et d'apport de vitamines C et de calcium dans l'alimentation", a-t-elle expliqué.Concluant son témoignage, M. Belvaux a déclaré que " rien ne justifie sur le plan administratif que le Maroc demande l'annexion du Sahara occidental ", avant d'ajouter qu'il était de son devoir de dénoncé cette injustice. " Ne pas le faire, selon lui, c'est trahir ceux qui vivent dans les camps ".Il a par ailleurs insisté sur le fait que le peuple sahraoui se sent humilié de vivre de l'aumône internationale. " Ils ont le moral, mais c'est une façade. Ils restent dignes parce qu'ils sont fiers " a-t-il insisté et d'ajouter : " Rien que pour son courage ce peuple mérite d'avoir son indépendance ". Il a en outre averti que le Polisario tente de retenir les gens, surtout les jeunes, qui pour beaucoup veulent reprendre le combat. " Ils ont en marre", a-t-il soutenu.A ce sujet, le représentant du Front Polisario en Belgique, Jamal Zakari, a soutenu que " ce que vivent les sahraouis, en particulier ceux qui vivent dans les territoires occupés et qui subissent quotidiennement l'humiliation de l'occupant, est une tragédie, humaine ". "La plus grande majorité ses sahraouis, en particulier les jeunes, se sentent frustrés vis-à-vis de la communauté internationale qui ne fait rien pour faire pression sur l'occupant afin qu'il respecte la légalité internationale".Au sujet de l´éventuelle nomination de M. Christopher Ross comme nouvel envoyé spécial de l'ONU pour le Sahara Occidental , M. Zakari a déclaré que les autorités Sahraouies ne peuvent que s´en féliciter si cette nomination se confirme. Position exprimée également par Pierre Galant, président de l'EUCOCO (la Coordination européenne des comités de soutien au peuple sahraoui) qui a dit que pour sa part il partageait l'avis des sahraouis.En fin, de son coté, Mme Christiane Vienne, présidente du groupe parlementaire Belge a annoncé une prochaine réunion du groupe afin d'aborder la question d'un déplacement de parlementaires au Sahara occidental pour évaluer la situation sur place.
Commentaire du WEBMASTER
En tout: il y avait 6 personnes présentes dans la salle ( ces deux retraités belges , Christienne Vienne , Pierre Galand , le représentant des mercenaires du polisario, et un autre de la sécurité militaire algérienne qui controle la situation), la journaliste algérienne de l'APS n'était pas présente, il s'agit d'une propagande lugubre d'une agence de presse d'un autre temps .
Aucun communiqué de presse relatif à cette mission propagandiste n'est pas parvenu à la presse internatonale, et encore moins à la presse marocaine présente en Belgique.

No comments: