Loading...

Sunday, September 14, 2008

Algérie: Plusieurs localités manifestent leur colére; les émeutes de l'électricité

Sonelgaz a brillé ces derniers jours par des coupures d’électricité répétées.
Ces défaillances dans l’alimentation en énergie électrique ont provoqué des incidents et des émeutes dans plusieurs localités à travers le territoire national.Corso (dans la wilaya de Boumerdès), Tissemsilt, Chlef, Béchar, Blida et bien d’autres localités du pays ont connu un climat d’émeute. Les habitants, tous âges confondus, ont barré des routes, à l’aide de poteaux d’éclairage public arrachés et de pneus.La ville de Béchar a connu, tard dans la soirée de mercredi, un mouvement d’émeute qui a frôlé l’irréparable.Des jeunes en grand nombre ont coupé la route à la circulation. Ils ont entreposé des objets hétéroclites, pylônes électriques et plaques de signalisation arrachés ou saccagés sur les voies publiques barricadées par des pneus brûlés. Ils ont exprimé leur colère.Les habitants de cette localité souffrent depuis plusieurs jours des coupures répétées de l’électricité. En plus de la forte canicule qui sévit (45° à l’ombre), ce qui a accentué leur «rage», c’est de voir d’autres quartiers qui ne connaissent pas le délestage selon eux.Ils crient à la discrimination, à l’injustice.Blida aussi a connu la même situation. Les incendies qui ont ravagé une grande partie de Chréa ont, selon le responsable de Sonelgaz de cette ville, fait tomber des câbles et pylônes. Mais les habitants de la cité «Berriane» dans la localité de Guerouaou ont coupé la route en signe de protestation contre les coupures d’électricité et cela depuis le premier jour du Ramadhan.Ce sont les mêmes signes de désolation. Pneus brûlés, routes barricadées, les habitants de cette localité ont exprimé leur colère sous l’oeil vigilant et tranquille des services de sécurité. Même scénario dans la wilaya de Chlef plus précisément dans la commune de Ouled ben Abdelkader. Les bougies utilisées lors des récentes coupures d’électricité, au sein d’une maison, ont provoqué un incendie et le drame d’une famille à travers la mort d’une fille. Dès lors les habitants de ce hameau ont barré la route pour manifester contre le délestage. Tissemsilt, Corso ainsi que certaines localités de la Kabylie ont toutes connu les mêmes péripéties ces derniers jours.
R.N - L'EXPRESSION 14/09/2008

No comments: