Loading...

Saturday, April 04, 2009

TROUVER UN MARI À L’ALGÉRIE.CAR ELLE RISQUE DE RESTER VEUVE LE 10 AVRIL 2009, MALGRÉ SES 18 MILLIONS D’HOMMES.

Les temps de peur, d’intimidation et de chantage sont révolus à jamais. Quelque soit les méthodes mafieuses utilisées par ce pouvoir et ses sbires pour nous réduire au silence et nous soumettre à nouveau à sa solde, elles sont toute vouées à l’échec.
La honte du 9 avril 2009, Du coté des courtisans, des idolatres, des carriéristes , des tenants du culte de la personnalité, des rabatteurs en tout genre, des voleurs, des violeurs (de la constitution), des meddah, des maquignons politiques, des parvenus multiservices, des indécrottables qui osent et font tout pour rester boulonnés â leurs chaises et perpétuer ainsi leur règne pour désintégrer définitivement ce qui reste de cette Algérie martyrisée, humiliée et appauvrie, rien ou presque n’est épargné, ni négligé pour faire de ce holdup électoral la consécration sans gloire ni honneur de celui qui sera le premier président â vie de cette Algérie du million et demi de martyrs.Ils se reconnaitront tous, ces serviteurs zélés qui sont parmi nous comme d’humbles citoyens, mais qui sont prêts à tout y compris à perdre leur honneur ou le peu qu’il leur en reste pour servir le serviteur du maitre du moment .Ce maitre qui se souviendra peut être un jour pour lâcher un os qui en langage animalier peut se traduire par un lot de terrain, un appartement, une concession ou simplement une intervention au port pour se dérober au paiement des droits de douane. La prévarication et la corruption sont les deux mamelles de ce pouvoir corrompu qui abreuvent ces serfs des temps modernes..À Paris, Abdelmalek Sellal, le directeur de campagne du président candidat à sa propre succession à du se confondre en mille excuses devant un parterre de journaliste aprèsQu’une journaliste a été photographiée et menacée verbalement par un sous fifre en civil.‘’Je vais sortir votre dossier’’.On l’a. Monsieur Sellal a déclaré qu’il s’agit d’un acte isolé qui relève de l’époque de la guerre froide et que lui et son gouvernement se démarquent totalement de ce genre de chantage et de menace sur des citoyens,Nous voudrons bien prendre acte de votre déclaration et de votre bonne foi, mais nous vous garantissons que ce comportement est une culture de ce pouvoir que vous représentez car dans cette contrée lointaine qui est le Canada nous subissons le même chantage et les mêmes menaces de la part de vos hooligans pour qui la liberté d’expression et la libre opinion est un crime de lèse majesté.Donnez nous la preuve que les Pitt bulls que vous avez lâché dans les 4 coins de la planète pour émailler les communautés Algériennes à l’étranger ne sont pas vos chiens de service mais simplement des chiens batards à la recherche d’un maitre pour les nourrir .et nous vous accorderons notre confiance qui pourra même se traduire par un bulletin dans l’urne.Les temps de peur, d’intimidation et de chantage sont révolus à jamais. Quelque soit les méthodes mafieuses utilisées par ce pouvoir et ses sbires pour nous réduire au silence et nous soumettre à nouveau à sa solde, elles sont toute vouées à l’échec.Le monde a changé, nous avec mais pas ce pouvoir mafieux dont l’horloge est encore bloquée à la période du parti unique et de la police politique.Tahar Djaout (Allah yerhamou) disait :SI TU DIS TU MEURS, SI TU NE DIS RIEN TU MEURS, ALORS DIS ET MEURS.Nous somme en 2009, à l’heure des technologies de l’information. Internet est une arme mortelle contre les dictatures. Le monde entier nous est témoin et sait en temps réel toute forfaiture ou tout dépassement. L’époque du cloisonnement est finie.Ce régime honni, hai, destesté, abhorré, vomi par ce peuple sans défense n’a pas changé.il ne changera jamais, mais les Algériens par instinct de survie changeront un jour et auront sa peau, comme en Gerogie, en Ukraine, à Madagascar et ailleurs ou les peuples épris de liberté se soulèvent pour balayer leur dictature.Enfin nous remercierons Allah de n’avoir plus à subir de menaces ni chantage, car la seule force restera à la loi qui est au dessus de tous et pour tous.Sous d’autres cieux et ailleurs dans les contrées respectées, les élites politiques dirigeantes font tout pour conduire leur peuple au bonheur et la prospérité comme le fait par amour un père pour ses enfants. En Algérie, l’élite inculte et affamée a conduit notre pays et notre peuple à l’enfer du sous développement, de l’ignorance et de la pauvreté.Le vol, la prédation, la corruption, l’injustice, l’incompétence sont les marques de commerce de ce pouvoir dont l’autre attribut est la brutalité avec son lot de répression.Boudiaf, Abane, Ben mhidi, Amirouche, Benboulaid, mon frère ainé Ali, mes oncles mes cousins et tous les autres chouhadas doivent se retourner dans leur tombe en apprenant cette forfaiture post mortem.La campagne bat son plein en Algérie y compris dans les bas fonds des bidonvilles pour inciter ces bougres que nous sommes, ces gueux, ces va nu pieds, ces moins que rien, ces sous fifres, ces oubliés depuis 1962 â faire juste acte de présence le 9 avril pour que les télévisions du monde puissent attester, témoigner par le son et l’image (contre monnaie sonnante et trébuchante) qu’elles ont vu des troupeaux d’Algériens aller en masse dans les bureaux de vote prêter allégeance â leur nouveau roi que Dieu le préserve et lui prête longue vie..Pour ce pouvoir nous ne sommes que des moutons de panurge qui doivent aller au champ au titillement de la cloche du berger et rejoindre docilement l’étable sous la menace du bâton du même berger. Manger, dormir, se taire et avoir peur sont les fonctions essentielles aux quelles nous a contraint ce pouvoir.Après avoir eu honte de ces Algériens des casbahs et des bidonvilles, réduits â être cachés et soustraits du regard de cet œil hautain et méprisant qui ne saurait voir. Honte de ces nains que nous sommes, de ces quasimodo sans beauté ni poésie, de ces incultes, rustres et secs comme le reg du désert, de ces goinfres qui consomment plus qu’ils ne produisent, nous voila redevenus le moment d’une festive trafiquée d’avance des êtres fréquentables, des citoyens consultés, écoutés et respectés pour obtenir à nouveau notre docilité et notre servitude.Nous sommes tantôt les lions du desert, les dignes descendants de Massinissa, les enfants de l’émir Abdelkader ou ceux de Abdelhamid Benbadis, les baroudeurs des Aurès et qu’en sais-je encore? Guelma notre président prématurément élu depuis le 12 novembre 2008, nous demande de ne pas le déshonorer devant la communauté internationale.il compte sur nous pour qu’il n’ait pas à rougir devant ses pairs. Il exige un mandat fort pour pouvoir parler à haute voix des dossiers de l’afganistan, de l’irak, du Sahara occidental et de la Palestine…Notre président aurait du rougir seul devant son miroir après s’être parjuré en violant une constitution qu’il a juré sur le saint coran à défendre et à protéger.Il doit rougir de honte d’avoir tourné le dos à la voix de son peuple et succombé à celles de ses serviteurs qui n’ont d’autres préoccupations que leurs privilèges et leurs rentes de situation.Il doit rougir, car nous Algériens sommes très rouges de honte depuis le 12 novembre 2009 quand il a fait rejoindre dans la clandestinité et l’illégalité ce pays du million et demi de martyr le club infâme des dictatures arabes ou les rois, les présidents et les autocrates ne quittent le pouvoir qu’emportés par la mort ou par un coup d’état.Il doit rougir car ce 12 novembre est mon jour anniversaire et il me l a gâché.Pou ne pas avoir à rougir devant les autres peuples et leurs dirigeants du monde, il faut d’abord ne pas rougir devant nous..Si vous ne voulez pas rougir devant nous et devant l’éternel, ne parlez pas de l’afganistan, de l’Irak, de la Palestine du Darfour, car ça ne changera pas notre quotidienneté mais osez parler de ::- Ces Algériens et Algériennes réduits à la pauvreté, l’errance et à la prostitution pour nourrir leurs enfants?- Ces mouroirs que sont nos hôpitaux ?- Cette école qui forme des Zombies?- Cette foultitude de chômeurs?- Cette violence qui nous est faite malgré nous?- De nos enfants devenus par désespoir des kamikazes ?- De la hoggra- Cette corruption institutionnalisée ?- Ces voyous qui vous entourent et qui devraient être en prison pour les méga scandales de détournements et de dilapidations de deniers publics.Ces patriotes au rabais aux commandes du pays, dont les enfants et les comptes garnis de devises volées au pays fleurissent à l’étranger et qui devraient croupir en prison au lieu de bomber leur torse à vos cotés et nous mépriser..Pour ne pas rougir il faut juste aider ces loques humaines d’un pays qui regorge de pétrole et d’escrocs milliardaires, et qui ont pour seul toit la rue Bâb azzoun, le square port Saïd et autres places d’Alger et d’ailleurs.Pour ne par rougir, il y a lieu de secourir nos enfants qui se noient par centaines dans les eaux tumultueuses de la méditerranée pour espérer un mieux être ailleurs que chez nous car l’espoir est anéanti.Pour ne pas rougir il faut restituer à l’immense majorité de la population son pays confisqué depuis 50 ans par la même clique au pouvoir.Tout le monde ou presque sait que l’’enjeu de cette mascarade électorale sans suspense n’est pas qui va gagner, mais qui va voter? L’opposition n’existe plus depuis 10 ans et l’espoir d’octobre 1988 pour démocratiser le pays et faire entrer l’Algérie dans la modernité n’est plus qu’un vague souvenir. L’Algérie retrouve ses vieux démons, son parti unique et sa pensée unique.Pour les Algériens de l’extérieur, qui sont pèle mêle et au gré des conjonctures soit des binationaux, soit des déserteurs, des traitres â la nation, ou des cadres capables de redresser le pays, des salopards d’opposants, ou simplement une manne de devises supplémentaire aux revenus pétroliers, ils sont eux aussi courtisés par ces émissaires triés sur le volet non pas pour leur compétence, mais uniquement pour la flexibilité de leur échine par le roi et ses sbires afin de venir (plutôt aller â l’étranger) faire entendre la voix de la mère patrie â ces néo nord américains,. Exilés de luxe qui s’intéressent â Obama qu’a au bas mot.Ainsi donc, ce pouvoir maudit à l’origine de notre exil se meut en grand frère, le temps d’une kermesse insipide dont les bambins déserteraient les toboggans pour titiller notre amour pour notre pays et nous inciter à faire comme pour la veuve Couder : TROUVER UN MARI À L’ALGÉRIE.CAR ELLE RISQUE DE RESTER VEUVE LE 10 AVRIL 2009, MALGRÉ SES 18 MILLIONS D’HOMMES.Depuis quand nos voix comptent et sont écoutées par nos illégitimes dirigeants?Ont-ils écoutés ou entendus nos cris, nos pleurs, nos gémissements, Ont-ils compati avec nos malheurs et notre détresse et notre douleur? Nous ont –ils restitué notre liberté et notre dignité? Nous ont-ils retourné les milliards de dollars volés et qui sont planqués dans des comptes numérotés en suisse et ailleurs? Ont-ils restitué les sourires volés à nos femmes et nos enfants?Sachant que notre voix ne coute rien pour vous vous ne l’aurez pas.Vive l’AlgérieVive le peuple AlgérienGloire à nos chouhadas.Abdel,Montréal le 2 avril 2009Cet article sera la chronique le SAMEDI 4 AVRIL 2009 à l'émission Montreal labass 102.3 fm radio centre ville. de 22hr 30 a minuit.c'est une réponse aux menaces que l'animateur a reçu de voyous brosseurs du pouvoir.
MONTREAL

No comments: