Loading...

Tuesday, April 07, 2009

l’Algérie sombre dans le désespoir et le renoncement

S’impliquer activement pour exprimer haut et fort le refus du marchandage électoral. BOYCOTTER LES ELECTIONS DU 09 AVRIL 2009.
Se préparer à la célébration du double anniversaire du printemps berbère et du printemps noir.
Dénoncer la fraude électorale et le bourrage des urnes.

DECLARATION - APPEL
A mesure que le rendez vous fatidique s’approche, l’Algérie sombre dans le désespoir et le renoncement, face au pouvoir qui abuse des moyens de l’état et délapide l’argent du contribuable sur fond de spectacles, de promesses clientélistes et de corruptions massives. Tandis que les serviteurs entonnent toute honte bue, la trompette des « indjazates de fakhamatouhou », le malaise s’élargit et la crise économique et sociale perdure avec son cortège de misère, de harragas, de chômage et de délinquance qui touche des pans entiers de la population et particulièrement de la jeunesse. Au moment ou le pouvoir prétend oeuvrer au renforcement de l’édifice démocratique, force est de constater que, fidèle à son attitude faite d’arrogance et de mépris, il persiste à ignorer les aspirations du peuple pour un réel changement à même de favoriser l’émergence d’un état de droit et d’une démocratie véritable.La visite de Bouteflika en Kabylie, dans le cadre de la campagne électorale, a été entourée par une grande agitation, Les serviteurs et supplétifs du pouvoir, on mis en branle tous les artifices pour mobiliser la population, éponger des revendications et plus grave encore travestir tout un combat porté par des générations. Le discours du premier responsable du pays, sur les événements du printemps noir 2001 c’est inscrit à contre courant des attentes populaires, ne pas savoir ce qui a provoqué « cette tragédie nationale » est tragique, l’opinion attend à ce jour la vérité et le jugement des assassins et des commanditaires. En fait, les élections présidentielles du 09 avril prochain, ne réussiront qu’a montrer à l’opinion nationale et internationale que la vie politique en Algérie est une mascarade, personne n’est dupe, les dés sont pipés et BOUTEFLIKA, candidat du système aura son troisième mandat, les lièvres leurs quotes-parts. En l’absence de l’opposition démocratique et la fermeture des champs politiques et médiatiques, le bourrage des urnes est bien une spécialité du pouvoir Algérien.Face à toutes ces provocations, nous citoyens d’Akbou, anciens délégués, familles des martyrs et blessés du printemps noir, saluent les citoyennes et citoyens qui résistent quotidiennement à la corruption, aux pressions et aux manœuvres machiavéliques du pouvoir et de ses relais, et considèrent que seul le combat paye pour renouveler la perspective d’une alternative saine et historique pour l’Algérie.Tout comme nous dénonçons l’instrumentalisation de l’état au profit de BOUTEFLIKA, dans ce cadre nous interpellons le maire de l’APC d’Akbou, quant à l’utilisation du parc communal à des fins électoralistes et clientéliste « Portraits publicitaires de Bouteflika dans l’enceinte des édifices communales ». A ce titre nous appelons les militants, les politiques, les animateurs de la société civile, les travailleurs, les étudiants, les intellectuels et les hommes de cultures et toute la population à reconquérir le terrain pour la sauvegarde des acquis et la consécration de nos droits légitimes.Tout comme nous appelons la population a: - S’impliquer activement pour exprimer haut et fort le refus du marchandage électoral. - BOYCOTTER LES ELECTIONS DU 09 AVRIL 2009.- Se préparer à la célébration du double anniversaire du printemps berbère et du printemps noir. - Dénoncer la fraude électorale et le bourrage des urnes, le 09 avril 2009.
Fait à Akbou le 31 mars 2009
Comité Printemps Noir
Les anciens délégués
les blessés et les familles des martyrs du printemps noir d’Akbou

No comments: