Loading...

Tuesday, April 21, 2009

Le discours de Bouteflika éloigne la perspective d'une normalisation avec le Maroc

Le discours du président algérien Abdelaziz Bouteflika, prononcé dimanche à Alger, après la prestation de serment pour son 3ème mandat, est un message clair en direction de Rabat qu'il n'y aura pas de normalisation des relations algéro-marocaines sans le règlement de la question du Sahara, écrit le journal électronique algérien "Tout sur l'Algérie".

"Je n'ai pas besoin de réaffirmer nos positions dans le monde arabe, en Afrique et dans le Tiers-Monde et notre appui à toutes les causes justes notamment à celles des peuples en lutte pour leur libération comme le peuple sahraoui et le peuple palestinien", a affirmé Bouteflika devant les dignitaires du régime algérien. Pour le journal, il s'agit d'un message "clair" en direction de Rabat, dont de hauts responsables ont tout fait, depuis plusieurs mois, pour arracher un geste d'Alger. Le chef de l'Etat algérien met ainsi au même niveau les deux causes sahraouie et palestinienne, un problème de colonialisme qui doit être résolu avec l'indépendance de ces deux territoires "occupés", relève le journal pour qui "les dernières tergiversations marocaines dans les négociations avec le polisario", démontrent que Rabat ne semble pas prête à accepter une solution juste de ce conflit. Dans ce contexte, les appels du Maroc en faveur de la réouverture des frontières et d'une normalisation avec l'Algérie ont très peu de chances d'être entendus à Alger, souligne en substance le journal.
MAP
Lundi 20 Avril 2009

No comments: