Loading...

Monday, November 15, 2010

L'agence officielle "EFE" implique la presse Espagnole dans une nouvelle diffamation à l'égard du Maroc

L'agence de presse officielle espagnole "EFE" a sévi à nouveau en impliquant la presse Ibérique dans une nouvelle diffamation à l'égard du Maroc, dévoilant ainsi "une flagrante volonté de désinformation", affirme vendredi le journal électronique "Andalus-Press"

"EFE" a diffusé une photo d'enfants blessés à la tête recevant des soins dans un hôpital, prétendant qu'il s'agit "de victimes de la répression marocaine", une photo reprise par les grands journaux Espagnols. Or, il s'est avéré que cette photo est celle d'enfants de Gaza, victimes de l'agression israélienne en 2006, indique "Andalus-Press".

La responsable du service "Photo" d' "EFE", Rosario Pons, a reconnu, dans un entretien téléphonique avec "Andalus-Press" que l'agence de presse officielle Espagnole ne dispose d'aucun photographe à Laayoune, et que l'agence a alimenté "sa couverture" des derniers incidents de Laayoune, sur le plan de l'image, en téléchargeant certaines photos de sites électroniques et de blogs de ce qu'elle a appelé des "militants sahraouis"

Le journal électronique "Andalus-Press", basé à Madrid, affirmé avoir contacté la presse Espagnole qui lui a confirmé la source de cette photo à savoir l'agence de presse officielle "EFE".

Plusieurs quotidiens Espagnols ont publié cette " fausse " photo comme " El Pais", "EL Mundo", ainsi que des journaux électroniques tels que " El Semanal Digital " et la presse gratuite notamment "Qué".

Le Ministère de la Communication a dénoncé avec force, vendredi, les pratiques d'animosité, et de falsification des faits ainsi que les dérives dans lesquelles ont versé certains correspondants de la presse espagnole au Maroc dans leur couverture des actes de violence et de vandalisme commis à Laâyoune.

Le ministère souligne que les dérives de certains correspondants espagnols sont devenues telles qu'il n'est plus possible de les ignorer, articulièrement après les allégations faisant état de la présence de centaines de cadavres de victimes civiles dans les rues de Laayoune, en déni

des réalités claires sur le terrain et en dépit de leur connaissance que c'est le Maroc qui a déploré des martyrs du devoir national, morts aux mains des bandes criminelles.

1 comment:

bos31 said...

le sahara été marocain et le restera pour toujours jusqu'à la fin du monde, les traîtres puis les terroristes et ceux qui profitent de la situation(les clochards de la région des payes voisins pour avoir des logements d)qu'ils allent au diable....
maintenant l'affaire est claire pour le monde entier pas comme avant....vive le roi vive les marocains un peuple juste et claire de tanger a lagouira...