Loading...

Friday, November 19, 2010

AQMI veut faire du Sahara "le prochain Afghanistan", met en garde un expert US des questions terroristes

Le groupe terroriste d'Al-Qaeda dans le Maghreb Islamique, qui sévit dans les vastes étendues désertiques allant de l'Algérie en passant par le Mali, le Niger et la Mauritanie, veut faire du Sahara "le prochain Afghanistan", a mis en garde mercredi Richard Miniter, un expert US des questions terroristes.
"AQMI, qui a juré de s'attaquer aux intérêts américains, s'est repliée dans les vastes étendues désertiques du Sahara fuyant la pression des forces armées US au Pakistan, en Irak et au Yémen", souligne Richard Miniter, qui était l'invité de la chaîne de télévision US CBN News.
Miniter, qui a fourni à CBN News des enregistrements vidéos exclusifs montrant des militants d'AQMI dans leurs camps d'entraînement au Mali, a tenu à rappeler que ce groupe terroriste avait par le passé nourri des complots visant des bâtiments de guerre US qui croisaient dans le Détroit de Gibraltar, ainsi que l'ambassade des Etats-Unis à Bamako.
"Ils s'entraînent dans le désert dans le but de mener des assauts armés", a-t-il averti, notant que ce groupe s'était déjà attaqué aux armées de la région, notamment celles du Mali et du Niger "dans ce qui s'apparente à des exercices pour s'en prendre plus tard aux intérêts américains".
Un des enregistrements vidéo mis par Miniter à la disposition de CBN News montre, en effet, les militants d'AQMI partageant entre eux le butin après un raid mené contre l'armée régulière malienne.
Commentant ledit enregistrement, Miniter a expliqué "que derrière les militants enturbannés, on peut voir des armes lourdes, des munitions, des tentes et d'autres équipements pour le désert", notant que l'un des jihadistes montrés dans la vidéo était "derrière le meurtre, en 2009, du ressortissant britannique Edwin Dyer".
AQMI, a-t-il par ailleurs déploré, utilise les rançons des kidnappings de ressortissants occidentaux et les entrées d'argent d'activités criminelles et de trafic de drogues pour le financement de ses activités terroristes.
Citant des services de renseignement de la région, CBN News souligne que le groupe terroriste d'AQMI "dispose d'un vaste réseau en Europe occidentale", notant que ces services craignent que l'Administration Obama ne soit trop accaparée par ce qui ce se passe au Pakistan et au Yémen, au moment même où "une tempête d'Al-Qaeda est en pleine gestation dans le Sahara".
Dans un article publié par le New York Post, Richard Minier, qui a récemment visité les camps de Tindouf à l'invitation des séparatistes, avait soutenu que plusieurs dirigeants et membres du front polisario ont "des liens avec le groupe terroriste d'Al-Qaeda dans le Maghreb Islamique".
"Quelque 56 individus entre dirigeants et membres du polisario ont des liens avec Al-Qaeda", avait-il souligné dans un article daté de Tindouf, sous le titre: "Un bastion d'Al-Qaeda en devenir".
Richard Miniter, est l'auteur de deux bestsellers sur la liste du New York Times intitulés "Losing bin Laden" (Perdre bin Laden) et "Shadow War", (Guerre d'ombre).

1 comment:

Anonymous said...

Le chef d'AQMI , n'est autre que le Général Mohamed MEDIENNE , assisté du Général M'Henna DJEBBAR, ce dernier est chargé de la gestion des actions terroristes et de l'enlevement des otages occidentaux,avec l'aide d'éléments du Polisario.
Ce ne sont nullement des Islamistes, ce sont des trafiquants de drogue et des trafiquants d'armes pour le compte du Polisario.
Tous les services occidentaux CIA, DGSE MI6 , le savent, mais se taisent tous unis dans une forme de chantâge , sans AQMI , le régime Algérien est à nu