Loading...

Friday, January 04, 2008

Soutenir le "Polisario", "c'est cautionner la tuerie des innocents et la violation des droits de l'homme" (Journal Sénégalais)

Soutenir le "Polisario", "c'est soutenir le non droit", c'est "cautionner la tuerie des innocents et la violation des droits de l'Homme", affirme le mensuel sénégalais "Temps d'Afrique".
Soutenir le "Polisario", "c'est aussi trahir l'idéal de l'unité africaine, c'est être complice de l'irrédentisme et du séparatisme préjudiciable à la souveraineté étatique", indique le journal.
Le "Polisario", ajoute-t-il, est un mouvement "séparatiste dangereux et terroriste, dépassé et déphasé par la marche de l'histoire et qui est incapable d'apporter une réponse responsable à la généreuse proposition du Roi du Maroc soutenue par la communauté internationale", précisant que ce mouvement a choisi, avec le soutien "honteux" de l'Etat algérien, la politique de la "corruptibilité", de la violence et de la lutte armée contre les populations civiles composées essentiellement d'enfants, de femmes et de personnes du troisième âge.
Le mensuel sénégalais souligne que le Sahara est une terre marocaine, par la géographie, par l'histoire, la culture et la religion et par le pacte de la Bai'a, ajoutant que les populations sahraouies "sont prisonnières d'un lobby algérien et d'une oligarchie d'affairistes, violente et dangereuse, incapable d'entendre raison et de choisir la voix de la paix".
Dénonçant la position du parti socialiste (PS) sénégalais sur le Sahara, "Temps d'Afrique" relève que cette position est "simplement grave" et "honteuse" pour l'Afrique, pour le Sénégal et pour les Sénégalais amis du Maroc, terre de Cheikh Sidi Ahmed Tidjani, fondateur de la tidjanya.
"Cette position alimentaire, affirme le journal, n'est ni celle du Sénégal, ni celle des Sénégalais. C'est celle d'un parti en sécheresse d'idées, de propositions et d'intelligence et en agonie en raison de son absence d'avenir".
Dakar, 04/01/08-MAP

No comments: