Loading...

Monday, February 08, 2010

Tizi Ouzou: Deux faux barrages en une nuit

Deux faux barrages ont été dressés, avant-hier, soit dans la nuit de samedi à dimanche, par deux groupes d'individus armés, sur les routes de Fréha et Ait Yahia Moussa, dans la wilaya de Tizi Ouzou, avons-nous appris hier de sources sécuritaires dans la région. Le premier faux barrage a été dressé vers 23h, au lieudit le Pont Noir, sur la route reliant la ville de Tizi Ouzou à la localité d'Ait Yahia Moussa, située à 25 kilomètres au sud du chef-lieu de wilaya, alors que le second a été dressé, peu après, à la sortie de la ville de Fréha, une commune située à une vingtaine de kilomètres à l'est de la même ville de Tizi Ouzou. Plusieurs automobilistes ont été délestés de leur argent et téléphones portables lors de ces deux actes criminels qui se sont produits de manière quasi simultanée. Au cours du faux barrage dressé sur la route reliant Fréha à Azeffoun, un automobiliste a été passé à tabac avant de lui subtiliser même sa veste. Selon les mêmes sources qui s'appuient, est-il de le souligner, sur les déclarations des victimes, les auteurs des deux faux barrages portaient tous des cagoules et des armes de types kalachnikov. Mais curieusement, a indiqué notre source, les auteurs des deux faux barrages ont attaqué avec des pierres les automobilistes qui ont refusé d'obtempérer à l'ordre de s'arrêter et non pas avec les armes à feu qu'ils avaient entre les mains. Un détail qui a laissé, en plus du fait que les auteurs portaient des cagoules, les services de sécurité en charge de l'enquête privilégier plutôt la piste du banditisme que celle du terrorisme. Si, en tout cas, la piste du banditisme viendrait à se confirmer, ça serait aussi la jonction entre le terrorisme et le banditisme qui se confirmera, sinon, fera remarquer notre source, qu'est-ce qui expliquera le fait que les auteurs de ces faux barrages aient des kalachnikovs entre leurs mains. A vrai dire, la jonction entre le banditisme et le terrorisme en Kabylie n'est qu'un secret de polichinelle puisque cela a été déjà plusieurs fois relevé dans des cas de kidnappings et de faux barrages par le passé, notamment durant les années 2006 et 2007. Il est à noter que ce genre d'action terroriste a connu une nette régression dans la wilaya de Tizi Ouzou depuis le redéploiement de la gendarmerie dans la région et de façon encore plus particulière depuis le déploiement, à travers au moins 7 communes, des nouvelles unités d'intervention spéciales de ce même corps. K. B. L'EXPRESSION 08-02-2010

No comments: