Loading...

Wednesday, March 18, 2009

Omar Hilale: Le Maroc n'a pas de leçon à recevoir de l'Algérie

L'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations unies à Genève, Omar Hilale, a souligné lundi que le Maroc n'a pas de leçon à recevoir de l'Algérie, particulièrement dans le domaine des droits de l'Homme, d'autant plus que la situation des droits de l'homme n'est guère reluisante dans ce pays.
S'exprimant lors du débat général au Conseil des droits de l'homme (CDH) sur le point 3 relatif à la promotion et la protection de tous les droits de l'Homme, Hilale a rappelé au délégué algérien que s'il y a un pays dans la région où les droits de l'Homme sont les plus respectés et protégés et où la démocratie est en marche, c'est bien au Maroc et non en Algérie. "Le registre des droits de l'Homme au Maroc est brillant et positif, ce qui n'est nullement le cas de celui de l'Algérie", a-t-il noté, relevant que le délégué algérien, tout comme le ministre des AE de ce pays Mourad Medelci (qui a évoqué devant le Conseil de prétendues violations de droits de l'homme au Sahara marocain) se préoccupent de la situation des droits de l'homme au Sahara et occultent celles des droits de l'Homme en Algérie. Hilale a indiqué que les pires violations des droits de l'Homme se déroulent actuellement en Algérie, déplorant qu'Alger ait plus de fébrilité et de nervosité à accuser le Maroc plutô t qu'à défendre son honneur. Il a rappelé à ce propos au délégué algérien que le Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires "s'est félicité de sa coopération avec le Maroc" la qualifiant d'"exemple à suivre par les autres pays", alors qu'il "s'est déclaré profondément préoccupé par le peu de progrès" en Algérie. Le Maroc aurait tant souhaité que les ONG internationales puissent circuler librement en Algérie comme elles le font au Maroc, a ajouté le diplomate marocain signalant qu'aujourd'hui même, Eric Goldstein, Directeur de la région MENA au sein de HRW, est en visite au Maroc et jouit de la pleine liberté de circuler dans tout le pays, de Tanger à Lagouira, et de rencontrer toutes les personnes qu'il souhaite, ce que l'Algérie n'osera jamais faire. L'ambassadeur marocain a réaffirmé que le Maroc ne cédera jamais ses droits et obligations de défendre ses citoyens séquestrés dans les camps de Tindouf, réaffirmant que le Sahara est marocain et le restera. Il a rappelé au délégué algérien que les populations séquestrées dans les camps de Tindouf sont marocaines et le resteront. Aussi, a-t-il souligné, le Maroc a-t-il une obligation de les défendre jusqu'à ce que l'Algérie décide finalement de les recenser et de leur permettre de retourner à la mère patrie, le Maroc. En réponse à la réaction de la délégation algérienne, qui s'est offusquée par la réponse du Maroc à l'intervention devant le CDH du ministre algérien des affaires étrangères, Hilale a fait remarquer que le Maroc n'a fait que citer des paragraphes du même rapport auquel s'est référé le ministre, lequel rapport rappelle la démission de l'Algérie de ses obligations internationales au sujet des violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf. Aux assertions du délégué algérien, qui prétend que la question du Sahara n'est pas bilatérale Hilale a opposé les déclarations des responsables algériens liant l'ouverture des frontières entre les deux pays au règlement de ce problème. L'ambassadeur marocain a, par ailleurs, indiqué que l'Algérie a une interprétation à géométrie variable du principe de l'autodétermination, se demandant pourquoi Alger refuse l'autodétermination dans le cas d'une île de l'océan indien, la Réunion, et le réclame pour le Sahara marocain. Le Maroc aimerait bien entendre la réponse de l'Algérie au sujet de cette contradiction, a-t-il insisté. Il a indiqué que le Sahara constitue une réelle obsession pour l'Algérie, faisant remarquer que le délégué algérien répète que le Sahara figure sur la liste des territoires non autonomes du comité de décolonisation, une liste qui contient 16 territoires, mais l'Algérie, a fait remarquer Hilale, se focalise uniquement sur le Sahara marocain sans jamais aborder aucun des autres cas.
MAP - 18/03/2009

No comments: