Loading...

Tuesday, March 17, 2009

Des députés européens dénoncent les fuites à propos d'un projet de rapport sur la visite au Maroc d'une délégation du PE

Plusieurs députés européens ont dénoncé mardi les fuites organisées en direction de certains médias d'un projet de rapport sur la visite au Maroc d'une délégation du parlement européen.
Lors d’une séance consacrée au débat de ce projet au parlement européen à Bruxelles, le président de la délégation pour les relations avec les pays du Maghreb, M. Carlos Iturgaiz, a exprimé son profond regret de voir ce projet faire l’objet d’une divulgation dans la presse avant qu’il ne soit adopté.
"Je regrette vivement qu’une fuite ait été organisée pour le plus grand bénéfice des médias. Cela ne fait que compliquer le travail de notre délégation", a souligné M. Iturgaiz, demandant que cette mise au point soit consignée officiellement dans le compte rendu de cette réunion.
De son côté, le président de la délégation ad hoc pour le Sahara, M. Ioannis Kasoulides, a précisé que ce rapport ne sera définitif que lorsqu’il aura l’aval de la conférence des présidents du parlement européen.
L’eurodéputé Alain Hutchinson, vice-président de la délégation pour les relations avec les pays du Maghreb a, pour sa part, souligné que le projet de texte divulgué à la presse ne reflète pas l’opinion de tous les eurodéputés et exprimé son regret de voir ce document présenté comme étant un rapport du parlement européen avant son adoption.
"La question du Sahara exige que l’on travaille dans la sérénité et ce n’est pas en faisant des fuites de ce genre que l’on peut faire avancer les choses", a fait remarquer le député européen.
Estimant que ce document comporte des déséquilibres et beaucoup d’incohérences, M. Hutchinson a précisé que les recommandations telles que formulées dans ce projet font dévier la mission de la délégation de son objectif initial essentiellement humanitaire en faisant des commentaires à caractère politique sur la situation.
Il s’est insurgé contre les agissements de certains eurodéputés connus pour leur position favorable aux thèses du "polisario" pour faire passer des textes au contenu fallacieux.
"C’est un manque d’objectivité, une mascarade à laquelle je refuse d’être mêlé", a-t-il déclaré à la MAP à l’issue de cette réunion.
L’eurodéputé Paul Marie Coûteaux, membre de la commission des affaires étrangères du parlement européen a de son côté indiqué qu’il "récuse ce projet de rapport dans sa totalité et dans son esprit".
Il a affirmé que cette "très grave fuite vicie la procédure dès son origine", qualifiant d’ "absolument scandaleux" le fait qu’un projet de rapport soit mis à la disposition de la presse avant qu’il ne soit validé.
Le député européen a aussi précisé que l’esprit du document démontre que ses auteurs sont passés au-delà de leur mission en prenant des positions politiques, suggérant de revoir l’ensemble de la procédure et tout le contenu de ce document.MAP 17/03/2009

No comments: