Loading...

Wednesday, May 20, 2009

Jamel Debbouze exploite un Algérien pour insulter l’Algérie, écrit le journal algérien l'expression

«Achète un chien de n’importe quelle race sauf de race arabe.» Abdelkader Secteur Extrait de son spectacle Vie de chien
On savait que Jamel Debbouze avait une dent contre l’Algérie, mais de là à offrir une image négative de l’Algérie par le biais d’un Algérien c’était trop. Voyant que la Télévision algérienne et les responsables des affaires culturelle du pays ne se sont pas intéressées à lui, Jamel Debbouze invite Abdelkader Secteur, un comique anonyme venu de l’Ouest et qui a fait un tabac sur You tube avec ses prestations d’amateur pour faire un spectacle à Paris. Jamel Debbouze lui offre un Visa et l’invite au Comedy Club pour deux représentations sur Canal+: c’est le triomphe. Et pourtant Abdelakder Secteur ne parle pas bien le français et surtout il n’est pas Beur, contrairement à la majorité des comiques invités par Debbouze et au principe réel de l’émission. Et pourtant, Canal+ a pris la peine de sous-titrer ses paroles (une première) dans les annales de cette émission produite par Debbouze pour Canal+ et réalisée par Kader Aoun. Résultat: un sketch hilarant intitulé Vie de chien et qui montre avec des mots parfois exagérés qu’un chien en France est mieux traité qu’un être humain en Algérie. Et dans le deuxième sketch, il critique encore plus la société algérienne en la décrivant comme une société arriérée et violente, prenant quelques exemples dans les stades algériens pour des généralités. Abdelkader Secteur qui vient de Ghazaouet, près de Tlemcen, possède un humour décapant. Il a été découvert sur YouTube en faisant quelques apparitions dans les mariages. Une pratique très répandue à l’Ouest où durant les pauses café, des humoristes interviennent pour décontracter l’atmosphère. Pourquoi personne n’en parle et pourquoi Abdelkader n’est jamais passé à la Télévision algérienne? Et pourtant l’humour de Abdelkader est simple, proche du peuple. Il évoque au premier degré et sans métaphore, les problèmes quotidiens des citoyens et ne touche jamais à la politique. Son humour est proche de Fellag mais avec moins de culture et de verbatim. Cette indifférence dans le pays a fait que cet humoriste modeste se jette sans réfléchir dans les bras d’un affairiste du showbiz français, en l’exploitant pour de l’argent (les tickets se vendent entre 17 et 30 euros la place). Mieux encore Debbouze a permis à ce jeune Algérien, qui n’a jamais rêvé d’entrer sur la scène artistique française, de voir aujourd’hui le DVD de son spectacle Vie de chien vendu dans les bacs à la Fnac et à Virgin aux Champs-Elysées. Un statut de star française qu’il n’aurait jamais eu, même en étant une star en Algérie. De plus, Debbouze a utilisé le pauvre Abdelkader pour régler des comptes personnels avec l’Algérie. L’Algérie qui ne lui a pas accordé de visa pour faire son spectacle à Alger et l’Algérie avec laquelle il a un réel problème politique. Debbouze a utilisé l’ignorance de cet homme en lui offrant un visa, un séjour dans un hôtel à Paris et surtout l’occasion de prouver qu’il était une star et qu’on l’a ignoré au Bled. Comme les footballeurs, les médecins et intellectuels, les humoristes aussi ne sont pas pris au sérieux par les responsables algériens et le résultat est là.
Jamel Debbouze exploite un Algérien pour insulter l’Algérie20 Mai 2009Lu 1217 fois
«Achète un chien de n’importe quelle race sauf de race arabe.»Abdelkader SecteurExtrait de son spectacle Vie de chienOn savait que Jamel Debbouze avait une dent contre l’Algérie, mais de là à offrir une image négative de l’Algérie par le biais d’un Algérien c’était trop. Voyant que la Télévision algérienne et les responsables des affaires culturelle du pays ne se sont pas intéressées à lui, Jamel Debbouze invite Abdelkader Secteur, un comique anonyme venu de l’Ouest et qui a fait un tabac sur You tube avec ses prestations d’amateur pour faire un spectacle à Paris. Jamel Debbouze lui offre un Visa et l’invite au Comedy Club pour deux représentations sur Canal+: c’est le triomphe. Et pourtant Abdelakder Secteur ne parle pas bien le français et surtout il n’est pas Beur, contrairement à la majorité des comiques invités par Debbouze et au principe réel de l’émission. Et pourtant, Canal+ a pris la peine de sous-titrer ses paroles (une première) dans les annales de cette émission produite par Debbouze pour Canal+ et réalisée par Kader Aoun. Résultat: un sketch hilarant intitulé Vie de chien et qui montre avec des mots parfois exagérés qu’un chien en France est mieux traité qu’un être humain en Algérie. Et dans le deuxième sketch, il critique encore plus la société algérienne en la décrivant comme une société arriérée et violente, prenant quelques exemples dans les stades algériens pour des généralités. Abdelkader Secteur qui vient de Ghazaouet, près de Tlemcen, possède un humour décapant. Il a été découvert sur YouTube en faisant quelques apparitions dans les mariages. Une pratique très répandue à l’Ouest où durant les pauses café, des humoristes interviennent pour décontracter l’atmosphère. Pourquoi personne n’en parle et pourquoi Abdelkader n’est jamais passé à la Télévision algérienne? Et pourtant l’humour de Abdelkader est simple, proche du peuple. Il évoque au premier degré et sans métaphore, les problèmes quotidiens des citoyens et ne touche jamais à la politique. Son humour est proche de Fellag mais avec moins de culture et de verbatim. Cette indifférence dans le pays a fait que cet humoriste modeste se jette sans réfléchir dans les bras d’un affairiste du showbiz français, en l’exploitant pour de l’argent (les tickets se vendent entre 17 et 30 euros la place). Mieux encore Debbouze a permis à ce jeune Algérien, qui n’a jamais rêvé d’entrer sur la scène artistique française, de voir aujourd’hui le DVD de son spectacle Vie de chien vendu dans les bacs à la Fnac et à Virgin aux Champs-Elysées. Un statut de star française qu’il n’aurait jamais eu, même en étant une star en Algérie. De plus, Debbouze a utilisé le pauvre Abdelkader pour régler des comptes personnels avec l’Algérie. L’Algérie qui ne lui a pas accordé de visa pour faire son spectacle à Alger et l’Algérie avec laquelle il a un réel problème politique. Debbouze a utilisé l’ignorance de cet homme en lui offrant un visa, un séjour dans un hôtel à Paris et surtout l’occasion de prouver qu’il était une star et qu’on l’a ignoré au Bled. Comme les footballeurs, les médecins et intellectuels, les humoristes aussi ne sont pas pris au sérieux par les responsables algériens et le résultat est là.
amirasoltane08@live.fr
Amira SOLTANE

No comments: