Loading...

Tuesday, February 24, 2009

Le discours de feu SM Mohammed V le 25 février 1958 à M'Hamid El Ghizlane, moment phare de l'histoire du Maroc contemporain

M'hamid El Ghizlane (MAROC)- Plus qu'un argumentaire pertinent du bien-fondé du droit du Maroc sur ses provinces sahariennes, le discours historique prononcé, le 25 février 1958 à M'hamid El Ghizlane, par feu SM Mohammed V, marque un moment phare qui renvoie à tout le réferentiel identitaire dans lequel se reconnait le Maroc indépendant.
Le Maroc venait, à peine deux ans plutôt, d'arracher son indépendance, lorsque le regretté Souverain décida d'effectuer du 20 au 26 février 1958, une tournée dans la province de Ouarzazate. Un message à forte portée sémantique et symbolique.
Le Maroc fraichement indépendant comptait poursuivre la lutte pour parachever son intégrité territoriale. Ce fut ainsi l'entame de la mobilisation générale. L'indépendance devrait profiter à toutes les régions du royaume.
La visite et surtout le discours royal constituèrent une nouvelle page porteuse d'espoirs pour sceller les retrouvailles pour toujours entre les fils d'une même nation, forgée dans un socle de valeurs que les visées colonialistes n'ont pu altérer.
La lutte commune du Roi et du peuple devait être poursuivie par d'autres moyens. Le mot d'ordre du Souverain porteur du flambeau de la Libération est sans ambiguité : Un Maroc libre.
Des Marocains épanouis. L'on est bien au coeur du jihad Al Akbar. Spontanée et naturelle, la réactivité des populations n'est que plus significative. Le chaleureux accueil réservé au regretté Souverain apportait une preuve supplémentaire de la pérennité des liens d'allégeance qui les unissent au trône. Les habitants de cette partie de la vallée de Draâ voulaient aussi afficher leur fierté d'avoir contribué à la lutte héroïque ayant abouti au recouvrement de l'indépendance et au retour d'exil de feu SM Mohammed V.
Jeunes à l'époque, des témoins de ce moment historique sont encore en vie. Parmi eux, Hadj Nouâmani. Du haut de ses 86 ans, cet ancien nomade se remémore encore de ce jour mémorable.
"On attendait et préparait l'arrivée du Roi des semaines à l'avance, on voulait surtout voir de près le Libérateur du pays et célébrer l'indépendance recouvrée il y a deux ans déjà ", dit-il dans une déclaration à la MAP.
En fait, le discours prononcé par le Père de la Nation ne faisait que traduire une réalité patente prévalant parmi les masses sorties à la rencontre de celui qui a consenti tant de sacrifices pour sa patrie et son peuple.
Les liens séculaires rappelés à cette occasion étaient vécus sous le signe de la continuité. "Nous proclamons solennellement que nous poursuivrons notre action pour le retour de notre Sahara dans le cadre du respect de nos droits historiques et selon la volonté de ses habitants", avait souligné feu SM Mohammed V.
Dans la ferveur de cette mobilisation des populations des confins sahariens du Maroc, le discours de feu SM Mohammed V ne pouvait ne pas rappeler la perpétuelle allégeance que leurs ascendants avaient présentée à Moulay Hassan Ier. Les retrouvailles sont ainsi inscrites dans le cadre de la continuité. Et le regretté Souverain d'ajouter : " Ainsi, nous accomplirons la mission que nous nous sommes engagés à remplir et qui consiste à restaurer notre passé et à édifier un avenir prospère qui permettra à tous nos sujets de connaître le bonheur et la tranquillité".
Dans ce sens, le discours historique de M'Hamid El Ghizlane a constitué, une véritable ligne directrice qui a tracé les contours d'un Maroc moderne et défini les grands objectifs nationaux en matière de recouvrement total de l'intégrité territoriale par la récupération des provinces du sud.
Un tel projet visionnaire ne pouvait qu'avoir un impact déterminant sur la marche vers l'avenir.
Ce qui fait toute la symbolique rattachée à la visite royale à M'hamid El Ghizlane, en tant que l'un des hauts lieux symbolisant la lutte du peuple marocain pour le parachèvement de son unité et de son intégrité territoriale.
MAP 24/02/2009

No comments: