Loading...

Wednesday, February 18, 2009

L'Algérie se sert de la question du Sahara comme prétexte pour entraver l'édification du Maghreb (diplomate)

Un ancien diplomate tunisien a imputé à l'Algérie la responsabilité du blocage de l'édification du Maghreb arabe, en se servant de la question du Sahara comme prétexte.
Dans une déclaration diffusée par la chaîne "Al Arabiya", dans le cadre de son journal de mardi soir, à l'occasion de l'anniversaire de la création de l'Union du Maghreb Arabe, M. Ahmed Mounif, ancien ambassadeur de Tunisie, a affirmé que "le complexe de l'Algérie qui utilise la question du Sahara comme prétexte pour entraver l'édification du Maghreb arabe, est bien la principale cause du blocage de cette union".
Il a fait valoir, à ce propos, que "même avant 1976, lorsque la question du Sahara n'était pas encore posée, c'est la partie algérienne qui s'ingéniait à dresser des obstacles pour entraver l'édification du Maghreb et, par conséquent, bloquait toute tentative d'union économique des pays de l'UMA.
Il a relevé un autre obstacle qui contribue au piétinement de l'édification maghrébine, en l'occurrence "la conception que se font les pays du Maghreb arabe de la souveraineté nationale dans son le sens étroit".
Le diplomate tunisien a précisé, dans le même ordre d'idées, que le Maroc et la Tunisie sont les deux pays qui ont une perception plus évoluée quant à la relativité de ce concept.
MAP 19/02/2009

No comments: