Loading...

Wednesday, March 23, 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE

« Ils vendent leurs âmes et bradent l’idéal des jeunes du mouvement du 20 février aux rebelles du polisario et à leurs mentors algériens »



De gauche à droite : Abderrahman Salek, représentant des séparatistes au Benelux, une personne inconnue, Mohamed Yslem Beissat, conseiller du polisario en Europe, Abdellah Lahrif, chef d’AnnahJ Addimocrati


Sans aucune forme de respect ni d’égard pour les valeurs sacrées de leurs concitoyens, Annahj Addimocrati et l’Association des Droits de l’Homme au Maroc, plus connue génériquement sous l’appellation AMDH, qui se considèrent comme les leaders spirituels et idéologiques du mouvement du 20 février, se sont associés à l’eurodéputé espagnol (Gauche Unie) Willy Meyer pour soutenir les thèses séparatistes au Parlement Européen à Bruxelles, le 22 mars 2011 (de 13.30 à 15.00) sous couvert d’une conférence organisée par Willy Meyer intitulée « Les Droits de l’Homme au Maroc ». Willy Meyer, l’un des chantres et farouches défenseurs des thèses séparatistes en Europe ainsi que des représentants du comité belge de soutien au peuple sahraoui, quelques appendices de l’AMDH en Belgique et en France (AMBDH, ASDHOM) et surtout des représentants des rebelles, soit Mohamed Yeslem Beissat, le conseiller du polisario en Europe, et Abderrahman Salek, le représentant des séparatistes au Benelux, sans parler d’un parterre d’algériens dont la présence de l’Ambassade d’Algérie, de séparatistes et de quelques pro-séparatistes européens, soit au total une cinquantaine de personnes, ont choisi de dévier les nobles objectifs du mouvement de protestation sociale et politique au Maroc pour les offrir sur un plateau aux détracteurs du Maroc.

La Communauté marocaine de Belgique qui dénonce avec vigueur et rigueur ces pratiques abjectes de ces pseudo-défenseurs des Droits de l’Homme, ne peut qu’appeler l’ensemble de nos concitoyens à les rejeter des processus actuels et des aspirations, ô combien nobles et légitimes, d’une frange de la jeunesse marocaine qui leur a fait confiance en les faisant adhérer à son mouvement revendicatif.

En affichant ostensiblement et sans aucun gêne leurs relations avec les adversaires de l’union sacrée des marocains autour de leur unité territoriale, ces individus se placent de facto en marge du peuple marocain et de ses forces vives.

La communauté marocaine de Belgique ainsi que l’ensemble des acteurs associatifs des ressortissants Marocains établis en Europe dénoncent, en outre, avec force et véhémence les inepties avancées par Lahrif et ses acolytes, qui se sont indument érigés en porte-paroles du peuple marocain, pour dénigrer les Institutions marocaines et pour dénaturer les avancées démocratiques au Maroc reconnues internationalement, et leur rappellent que la roue de l’histoire tourne et que ceux qui ont choisi le mensonge et la mystification pour se faire valoir, faute d’une légitimité que le peuple marocain leur dénie et ne leur reconnaîtra jamais tant qu’ils roulent avec des agendas étrangers, seront irrémédiablement hors-jeu et ne peuvent, par conséquent, se prévaloir de représenter ce peuple digne et fier qu’est le peuple marocain.

Collectif des Associations Marocaines en Europe

Bruxelles, le 22 mars 2011


2 comments:

zmaroc said...

On ne peut pas prétendre respecter les droits humanitaires et fermer les yeux sur la situation critique de la population en Algérie et dans les camps de Tindouf sauf si:
_ les marocains en général et les sahraouis en particuliers méritent un traitement privilégié à cause de leur histoire, culture ...
- les valeurs humains ont été évaluées en pétrodollar
En conclusion, qui sème le vent récolte la tempête (printems des arabes)

Anonymous said...

ils se mettent sur la touche....dieu merci