Loading...

Friday, January 07, 2011

Extension des émeutes dans une Algérie riche où les Algériens sont pauvres (presse française)

Paris, 07/01/11- La presse française était unanime, vendredi, à souligner l'ampleur des émeutes sociales qui se sont étendues d'est en ouest et gagné en violence dans une Algérie "embrasée", comme le soulignent "Libération", "France Soir" ou "Le Monde" qui résume la profondeur du malaise sous le titre: "Une Algérie riche, des Algériens pauvres".
Le correspondant de "Libération" rapporte que les manifestations et émeutes se sont propagées comme une trainée de poudre "dans toute l'Algérie, dressant le même constat que son confrère du +Monde+ sur place, qui a relevé que l'extension des émeutes d'est en ouest et dans de grandes villes, peut difficilement être banalisée".
Certes, la hausse spectaculaire des prix des denrées de base a été le déclencheur de ce nouveau cycle de colère de la population, mais la presse française pointe d'autres causes du mal en plus de la vie chère: chômage, manque de logements et surtout ce "sentiment de mal vie" chez la jeunesse algérienne indignée de sa situation dans un pays riche, qui croule sous une masse monumentale de revenus des hydrocarbures.
Car la population "ne comprend pas comment sa situation peut être si difficile dans un pays riche du pétrole qui se vante de disposer d'un confortable tapis de 120 milliards d'euros de réserves. Le sentiment d'injustice croît et les Algériens se sentent abandonnés", écrit +Libération+.
Les journaux français font également le parallèle avec les émeutes de la faim d'octobre 1988 à Alger qui avaient fait plusieurs centaines de morts.
Aussi, les promesses du gouvernement d'un retour à un +prix normal" de l'huile et du sucre paraissent "fortement décalées par rapport à un mouvement qui exprime un profond sentiment de mal vie chez la jeunesse algérienne", estime "Le Monde".
Et ce "mal de vivre n'est pas prêt de disparaître", souligne le même quotidien dans un autre article intitulé: "Une Algérie riche, des Algériens pauvres".
L'Etat algérien "baigne dans une opulence financière enviable" grâce aux prix élevés du pétrole qui lui ont permis de se constituer "un matelas de devises de 115 milliards de dollars de réserves de change".
Mais cette "pléthore d'argent ne fait que masquer les maux chroniques du pays. Le régime politique est étouffant et sclérosé. Et le pays est mal géré", souligne "Le Monde".
"L'argent public coule à flot, mais il est trop souvent mal utilisé. Au lieu de servir à gommer les disparités sociales, il les creuse au profit d'une caste de privilégiés proches du pouvoir".
Pour "Libération" comme pour "Le Monde" la "gabegie est souvent la règle" et la corruption "omniprésente".
Et les Algériens "savent tout cela" et se révoltent, car le "mal vivre n'est pas prêt de disparaitre", conclut "Le Monde". En écho, "Libération" cite le politologue Rachid Grim: "La jeunesse algérienne voit la richesse insolente de ceux qui ont le pouvoir, elle voit les scandales quasi quotidiens de corruption et la gabegie de ces mêmes milieux. Tout cela ne peut mener qu'à la rue. D'autant qu'il n'y a absolument aucune autre possibilité pour le peuple de s'exprimer".

1 comment:

Anonymous said...

cest normal car cest la france qui manipule et gere nos pays ils prennent nos bien maintenant on a bouteflika et vive bouteflika la france veut le destabiliser et ca cest le travail des rg francais y compris les generaux harkis ces emeutes nont rien a voir avec la flambee des prix cest une destabilisation de notre pays ils veulent ramener notre pays en guerre civil comme en 1991 pour le ruiner car nos caisse sont pleines et qui va en profiter la france rappeler vous les dette 1991 1999bouteflika a tout rembourser ci cela se reproduit on est mort ne detruisez pas notre pays il y a des generaux quaime pas leur pays ils feront tout aux ordres de la france pour destabiliser bouteflika le petrole est cher la france doit reprendre sa place 35000bi nationaux et combien despion pour controler ce pays manifester contre bouteflika cest donner le pouvoir aux francais manifeste contre les generaux de larmee cest lindependance de lalgerie regarde la verite les heros du pays ces moudjahid oublie je parle de djamila bouihred la soeur d'ali la pointe qui nous on raconte la verite ils se sont battus pour l'independance de lalgerie et ont jamais parle de la guerre le jour ou elles ont parle honte a ce gouvernement qui a ecrase nos moudjahid et falsifie notre histoire pour laisser les algeriens creves eux ils sont aux service des francais ne cassez pas ce beau pays mlais travaillons le