Loading...

Thursday, August 12, 2010

L'autonomie, une "bonne initiative", affirme un haut dirigeant du polisario

Le plan d'autonomie proposé par le Maroc pour le règlement de la question du Sahara est "une bonne initiative", a déclaré lundi à Smara, M. Mustapha Ould Salma Sidi Mouloud, inspecteur général de "la police du polisario".
L'autonomie, une bonne initiative

"L'autonomie est une bonne initiative. C'est la meilleure solution possible" à la question du Sahara, a affirmé ce haut dirigeant du "polisario" lors d'une conférence de presse.

M. Ould Salma Sidi Mouloud, qui avait été enlevé en 1979 avec sa famille pour être emmenés de force aux camps de Tindouf, a souligné que cette initiative offre aux sahraouis la possibilité de gérer eux mêmes leurs affaires de façon démocratique tout en conservant leurs spécificités.

Malheureusement, a-t-il déploré, "la direction du polisario interdit aux sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf de débattre de cette initiative".

Ce haut dirigeant du polisario, qui a fait ses études en Libye et en Algérie sanctionnées par un diplôme d'études supérieures en physique, s'est réjoui des chantiers de développement lancés au Maroc, ainsi que du processus de démocratisation initié dans le Royaume.

Le maroc, un pays ouvert, democratique et pluraliste

"Le Maroc est un pays ouvert, démocratique et pluraliste", a-t-il dit devant des dizaines de journalistes représentant les médias marocains et internationaux accrédités à Rabat, soulignant l'obstination constante du "polisario" à "déformer l'image du Maroc".

Il a également salué le chantier de régionalisation avancée que compte mettre en oeuvre le Royaume sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste.

M. Ould Salma Sidi Mouloud, 42 ans, a exprimé sa détermination de défendre, une fois de retour dans les camps de Lahmada, la pertinence de l'initiative d'autonomie et mettre en exergue les progrès accomplis par le Maroc sur la voie du développement et de la démocratie, dans l'espoir de susciter une large adhésion des sahraouis aux choix opérés par le Maroc.

Les camps de tindouf, l'endroit le plus inhospitalier au monde

Evoquant la situation à Tindouf dans le sud de l'Algérie, M. Ould Salma Sidi Mouloud a indiqué que ces camps sont l'endroit "le plus inhospitalier au monde".

"C'est l'endroit le plus inhospitalier au monde et les conditions de vie y sont très difficiles", a-t-il témoigné. "Il n'y a ni radio, ni télévision indépendantes et l'enseignement y est paramilitaire", a poursuivi ce fils d'un célèbre Cheikh de la tribu des Rguibat ayant gravi tous les échelons de "la police du polisario" avant de devenir l'inspecteur général de ce corps tristement célèbre par ses actes de violence et de brutalité contre les séquestrés.

Il a également dénoncé l'enrichissement de la direction des séparatistes au détriment des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en Algérie, et son accaparement du pouvoir et de l'autorité dans les camps.

Le polisario s'oppose fermement au dialogue et a la democratie

"Mohamed Abdelaziz et sa clique dirigent le polisario depuis 1975", a-t-il dénoncé, ajoutant que la direction des séparatistes s'oppose fermement au dialogue et à la démocratie.

Il a, enfin, réaffirmé sa détermination à défendre ces positions courageuses auprès des populations séquestrées à Tindouf quel que soit le prix à payer.

"Je supervise, de par mes fonctions, toutes les prisons de Tindouf et je ne crains pas d'y séjourner pour exprimer et défendre mes positions", a-t-il soutenu.

MAP 11 08 2010

No comments: